• 1) Un pouvoir sur Terre, comme au ciel.


    XVIIème siècle

     

    Émail du XIIème siècle attribué à Godefroid de Claire de la collection Lord Llangattock.

     

         Cet émail représente la figure d’Alexandre Le Grand. Premièrement Alexandre est représenté sur un char, on peut remarquer aussi que sur cet émail, il a une barbe, alors qu'en temps normal, il n'en porte pas, il est donc apparenté à un roi. Sa posture sur le char avec un caducée en avant fait penser à un chef guerrier et évoque les croisade d'Alexandre.

    Ce char est tiré par un griffon, créature fabuleuse à bec et à aile d’aigle, au corps de Lion. Le griffon a une nature solaire. En réalité il appartient tout autant à la terre qu’au ciel, ce qui fait de lui un symbole des deux natures, humaine et divine.Nous pouvons alors dire que cette créature est liée à Alexandre, car il a une dimension à la fois divine, qui s’amplifie d’années en années mais aussi humaine.

         Si on compare le symbolisme propre à l’aigle avec celui du lion, on peut dire que le griffon relie la puissance terrestre du lion, à l’énergie céleste de l’aigle. Cela signifie qu’Alexandre est un chef de guerre sur la terre (et donc une source d'inspiration pour les combatants médievaux), mais qu’on lui attribue aussi des capacités divines. Il est donc omnipotent, puisqu’il a un pouvoir sans limite.

         Sur  l’émail, Alexandre tient dans ses mains un caducée. C’est une baguette autour de laquelle s’enroulent deux serpents. Le caducée est un symbole de Paix. Il rassemble les quatre éléments de la nature.

         Alexandre, à l’aide de son caducée repousse les nuages, représentés de façon sombre. On peut dire qu’il a le pouvoir d’agir sur la voute céleste. Et nous pouvons presque dire qu’il est comparé à Zeus, muni de son éclair.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    hh
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 11:36
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :